Je me fais souvent poser cette question: comment fait-on de la prévention? Il existe des milliers de façons de faire de la prévention. C'est tellement simple pour moi, mais je comprends que vous puissiez avoir de la difficulté à vous y retrouver, alors voici quelques pistes de solutions pour démarrer votre prise en charge de la prévention.

 

Je me fais souvent poser cette question: comment fait-on de la prévention?

Il existe des milliers de façons de faire de la prévention. C'est tellement simple pour moi, mais je comprends que vous puissiez avoir de la difficulté à vous y retrouver, alors voici quelques pistes de solutions pour démarrer votre prise en charge de la prévention. ...continuer la lecture de "De la prévention, on fait ça comment?"

Parce que les 6 ans d’une entreprise ça se fête. Parce que l’on m’a toujours dit que ce sont les 5 premières années d’une entreprise qui sont les plus difficiles. Parce que...

Parce que les 6 ans d’une entreprise ça se fête. Parce que l’on m’a toujours dit que ce sont les 5 premières années d’une entreprise qui sont les plus difficiles. Parce que plusieurs personnes ont permis et continueront de permettre le succès de mon entreprise, je me dois de leur rendre hommage ou à tout le moins, souligner leur passage dans ma vie personnelle et professionnelle. ...continuer la lecture de "6 ans de prévention… Merci à mon équipe!"

Profitons du beau temps qui s’installe tranquillement pour parler mesures d’urgence et exercice d’évacuation. Qu’est-ce qu’un plan de mesures d’urgence? Que doit-on faire pour qu’il soit efficace? Combien de fois par année devons-nous faire un exercice d’évacuation?

Profitons du beau temps qui s’installe tranquillement pour parler mesures d’urgence et exercice d’évacuation. Qu’est-ce qu’un plan de mesures d’urgence? Que doit-on faire pour qu’il soit efficace? Combien de fois par année devons-nous faire un exercice d’évacuation?

J’en arrive à vous parler de ce sujet suite à deux cas vécus dans les derniers mois parmi mes clients. Aux deux endroits, il y avait des problématiques particulières soit la clientèle visée et le fait que la bâtisse soit partagée par plusieurs entités. Dans les deux cas, il y avait eu des fausses alarmes où les lieux n’avaient pas été évacués rapidement ni par tous les gens présents. Nous avons donc procédé à la mise en place d’un plan, donné la formation nécessaire et avons fait un exercice d’évacuation. Dans les mois qui ont suivi, ces deux adresses ont été victimes d’un incendie. Pour la première fois, tout le monde a évacué rapidement, il n’y a eu que des conséquences matérielles, somme toute mineures, puisque les mesures ont été appliquées rapidement. Quel soulagement pour les directions en place et même, pour moi. Pas de blessé, pas de drame, pour quelques heures de planification et formation! ...continuer la lecture de "Les mesures d’urgence et l’exercice d’évacuation en résumé"

Ce samedi 28 avril 2012, avait lieu la Journée mondiale de la santé et sécurité. Cette année, le thème choisi était : promouvoir la sécurité et la santé dans une économie verte.

Je suis également blogueuse sur le  Blogue Citoyen du Bas-du-Fleuve et cette semaine, mon article est tout simplement approprié pour le publier également sur mon blogue.

Ce samedi 28 avril 2012, avait lieu la Journée mondiale de la santé et sécurité. Cette année, le thème choisi était : promouvoir la sécurité et la santé dans une économie verte.

Pourquoi ce sujet mérite-t-il un article de blogue? Pourquoi devriez-vous prendre le temps de lire cet article? Tout simplement parce que la société dans laquelle nous vivons est en transformation, en changement. De plus en plus de mouvements dits « verts » voient le jour et tout le monde désire mettre l’épaule à la roue pour y participer. Notre planète est importante, il faut en prendre soin.

Alors, pourquoi est-il encore si difficile de faire comprendre aux gens l’importance de la santé et de la sécurité? Il s’agit de notre vie, notre santé, celles de nos proches, de nos enfants.  Nous passons plus de 8 h par jour, en moyenne, au travail. Cet aspect devrait être important pour chacun d’entre nous et nous devrions même le considérer lorsque nous faisons le choix d’un employeur versus un autre.

Alors que dans certains pays l’environnement et la santé et sécurité au travail sont interreliées, j’ai l’impression qu’au Québec nous sommes un peu en retard. Au Bas-St-Laurent, nous avons de nombreuses initiatives vertes, mais elles sont rarement mises en lien avec la santé et sécurité au travail.

Je vous invite à consulter cet article de l’International Labour Organization qui expose les enjeux qui ont été touchés durant cette journée mondiale. Je crois qu’il est grand temps que ces deux grands principes de vie ne fassent plus qu’un. Notre environnement est important, mais notre santé et notre intégrité physique ne le sont-elles pas autant?

Note de l’auteure : Comme je suis une passionnée de santé et sécurité au travail il est pour moi plus facile de parler de ce sujet. Par contre, avec le thème de la journée mondiale en SST, je crois qu’il est maintenant grand temps de faire ce changement « environnemental ».

 

En cette journée de St-Valentin, il est question d’amour n’est-ce pas? Qu’est-ce que l’amour vient faire avec la santé et la sécurité au travail? C’est assez simple. Aimez-vous assez les gens qui vous entourent pour leur fournir un monde sécuritaire?

En cette journée de St-Valentin, il est question d’amour n’est-ce pas? Qu’est-ce que l’amour vient faire avec la santé et la sécurité au travail? C’est assez simple. Aimez-vous assez les gens qui vous entourent pour leur fournir un monde sécuritaire?

La santé et sécurité au travail se vit principalement dans les entreprises, mais à la base,  on retrouve les mêmes principes de santé et de sécurité. Dans la vie de tous les jours, de nombreuses situations peuvent représenter un risque pour nous. Par exemple, lorsque je fais des travaux chez moi, cela n’a rien à voir avec une entreprise, je porte mes lunettes lorsque la situation l’exige. Je fais même des entretiens préventifs sur mes outils.

Vous pensez sans doute que je suis conseillère en SST et que c’est normal que je transpose mes connaissances dans mon quotidien. Mais non, je le fais parce que j’ai réalisé que des outils bien entretenus vont durer plus longtemps et ne me lâcheront pas au moment de les utiliser. Je prends grand soin d’utiliser le bon outil pour la bonne tâche. J’avoue que je rappelle souvent ce concept aux travailleurs en entreprise et je peux remarquer que les outils ont vraiment une fonction qui leur est propre. Bien utilisés, permettent de sauver du temps et surtout, ils dureront plus longtemps.

Je crois qu’aujourd’hui, ce que je retiens le plus, c’est qu’il y a un effet bénéfique à prendre soin de ma santé et de ma sécurité quotidiennement : mes travaux avancent rapidement, se font plus facilement et mes outils me serviront encore longtemps. Je pourrai toujours me coucher le soir en me disant que j’ai tout mis en œuvre pour protéger ma famille, ma santé et ma sécurité. Et vous?

Avez-vous déjà travaillé en collaboration avec des gens qui provenaient seulement du milieu universitaire? Des gens qui ont appris de grands concepts qui sont tout à fait logiques et respectables, mais qui ne semblent pas parler le même langage que vous? Vous ont-ils influencé à faire de gros changements qui sont tombés dans l’oubli (syndrome de la tablette)?

Avez-vous déjà travaillé en collaboration avec des gens qui provenaient seulement du milieu universitaire? Des gens qui ont appris de grands concepts qui sont tout à fait logiques et respectables, mais qui ne semblent pas parler le même langage que vous? Vous ont-ils influencé à faire de gros changements qui sont tombés dans l’oubli (syndrome de la tablette)?

À ma sortie du Cégep, suite à un DEC en Techniques policières, j’ai occupé différents postes dans beaucoup de domaines. J’ai fait des biscuits Leclerc dans la défunte usine sur Charest Est à Québec, du tri dans un moulin à scie à St-Hubert-de-Rivière-du-Loup, de l’ameublement de bureaux chez RB tek à St-Romuald, de l’assemblage chez Canimex à Drummondville, etc. Sans parler du travail de ferme avec des vaches laitières, des bouvillons et des porcs. Je ne compte plus les heures que j’ai passées à arpenter les couloirs de l’Usine Kraft à Ville-Mont-Royal, le CHUL de Québec et même les bâtisses de chez Premier Tech à Rivière-du-Loup en tant que simple agent de sécurité ou sergent-patrouilleur. J’ai eu une vie mouvementée et palpitante. J’y ai appris tellement de choses, tellement de méthodes de travail, de visions. J’ai développé au fil du temps mes propres techniques, mes propres pistes de solutions.

N’appréciant pas tout à fait le travail en usine, je me donnais des défis pour en agrémenter les quarts. J’essayais d’apprendre le plus rapidement possible mes tâches. Ensuite, je m’efforçais d’ajuster l’emploi à moi. « Moi » en tant que femme de 5 pieds 4 pouces dans des milieux d’hommes et avec des postes de travail rarement adaptés. Je développais mes propres techniques pour améliorer ma rapidité et me faciliter la tâche. J’ai développé des habiletés à plusieurs niveaux, tant en productivité qu’en santé et sécurité au travail. Ayant un bagage provenant de mes études en techniques policières, je cherchais toujours à comprendre le comment du pourquoi. J’ « enquêtais » pour trouver les meilleures pistes de solutions. Mes superviseurs comprenaient rapidement que je pouvais apprendre la majorité des tâches dans les usines et y mettre tout mon cœur et mon énergie. J’ai pu assimiler en 5 ans plus de 50 postes de travail et les tâches s’y rattachant.

Quand j’y repense aujourd’hui, mes cours universitaires ont été bien pratiques pour m’apprendre à  nommer mes expériences vécues à l’aide de concepts théoriques, mais rien ne pourra m’enlever mon bagage de vie. J’ai plein d’anecdotes et de moments-clés à partager. Il ne me reste plus qu’à m’asseoir confortablement à mon clavier…

Je me fais un point d’honneur de simplifier et d’expliquer les principes de SST à tous. Ce n’est pas quelque chose qui doit être vu comme un fardeau ou une obligation plate, mais bien un mode de pensé, un mode de vie.

Je passe beaucoup d’heures à lire, rechercher et développer toutes sortes d’outils pour aider mes clients à performer en santé et sécurité au travail. Je me fais un point d’honneur de simplifier et d’expliquer les principes de SST à tous. Ce n’est pas quelque chose qui doit être vu comme un fardeau ou une obligation plate, mais bien un mode de pensé, un mode de vie.

Par ce blogue, je veux vous faire partager mes découvertes en santé et sécurité au travail, les innovations de partout à travers le monde ainsi que les articles de l’actualité nous concernant.

J’espère vous sensibiliser à l’importance de la prévention dans le monde du travail, mais aussi dans la vie de tous les jours. Une bonne méthode de travail, des règles de sécurité de base ou un outil utilisé adéquatement permettent d’apprécier les travaux de tous les jours et d’éviter les accidents pouvant avoir des conséquences graves.

Sur ce, bonne lecture et au plaisir d’échanger avec vous.

P.S. Je m'en voudrais de passer sous le silence l'aide de Pascal Gagnon. Il a su me donner confiance et a réalisé le site dans sa totalité. Merci beaucoup!