5 ans de prévention, on fête?

Comment j’ai pu tenir 5 ans alors que certains employeurs tiennent à peine 5 minutes, et ce, sous la menace d’un inspecteur de la CSST? (le mot menace est un peu fort ici!).

Comment j’ai pu tenir 5 ans alors que certains employeurs tiennent à peine 5 minutes, et ce, sous la menace d’un inspecteur de la CSST? (le mot menace est un peu fort ici!). Pourquoi je réussis toujours à trouver de nouvelles solutions, de nouvelles méthodes et même d’aimer ce que je fais un peu plus chaque jour? C’est pourtant tellement simple!

J’ai compris que la prévention n’est pas une dépense. En fait, c’est un des meilleurs investissements que l’on peut faire. On s’assure de rentabiliser nos investissements lorsque l’on fait de la prévention. Comment? C’est encore une fois très simple. On investit sur la formation de nos employés. On s’assure qu’ils soient bien et performants dans leur travail, ils ne doivent pas nous quitter pour la concurrence. On améliore les équipements, les procédés, les méthodes, pour être de plus en plus efficace.

Alors, pourquoi la santé physique et mentale de nos employés, et même leur vie, ne devient pas une priorité?

C’est bien beau investir dans les plus belles technologies, mais s’il n’y a pas personne pour faire fonctionner les nouvelles machines, ça n’ira pas plus vite. On aura beau avoir les employés les mieux formés, s’ils se blessent et doivent occuper des tâches plus légères, ou pire encore, ne sont plus jamais aptes au travail, nous aurons investi pour rien. On est les premiers en tant qu’employeur à redouter que nos employés nous quittent pour la concurrence, mais jamais nous ne pensons qu’ils pourraient nous quitter en ambulance.

C’est rare que je parle de prévention en ces termes : argent, investissement, coûts. Habituellement, je passe par le côté le plus humain de la chose : les familles, les enfants, les choses que l’on aime qu’on ne pourra plus faire. Mais après 5 ans, je constate qu’il y a encore certaines personnes que ça ne touche pas.

Alors, pour ces personnes qui ne pensent qu’à leur argent, investissement ou frais d’exploitation (bien sûr pas vous), je me permets de vous demander de partager cet article, car un accident de travail est un accident de trop!

De plus, ce serait un très beau cadeau pour mes 5 ans d’existence en tant que Christiane Plamondon  conseillère SST. Merci de me permettre de partager ma passion pour la prévention et peut-être, un tout petit peu, rendre le marché du travail plus sécuritaire pour nous tous.

Merci pour ces 5 belles années!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *