La fin de l'été sonne pour plusieurs travailleurs-étudiants le retour aux études. Plusieurs d'entrevous les avez employé pour vous aider à passer au travers d'un surplus de production ou des vacances annuelles de vos employés. Quelques soient les raisons qui vous ont poussé à recourir aux services de jeunes employés, vous avez en eux une mine d'or d'informations pour vous aider à améliorer votre prévention.

La fin de l'été sonne pour plusieurs travailleurs-étudiants le retour aux études. Plusieurs d'entrevous les avez employé pour vous aider à passer au travers d'un surplus de production ou des vacances annuelles de vos employés. Quelques soient les raisons qui vous ont poussé à recourir aux services de jeunes employés, vous avez en eux une mine d'or d'informations pour vous aider à améliorer votre prévention. ...continuer la lecture de "Vos étudiants, vos alliés en prévention!"

Depuis quelque temps, dans ma région, on entend parler d’accidents de travail qui surviennent avec des équipements qui ne semblent pas être cadenassés. Les accidents arrivent toujours lors du nettoyage de pièces ou de la maintenance courante.

Depuis quelque temps, dans ma région, on entend parler d’accidents de travail qui surviennent avec des équipements qui ne semblent pas être cadenassés. Les accidents arrivent toujours lors du nettoyage de pièces ou de la maintenance courante.

Dans quelle langue va-t-il falloir le dire pour que les gens le comprennent? Vous n’êtes pas des supers héros, et oui, ça peut vous arriver.

Des accidents comme ceux-là peuvent être évités tellement facilement. Ce n’est pas vrai que c’est beaucoup plus long de cadenasser. Ce n’est pas vrai qu’il est impossible que les pièces se mettent en mouvement si l’interrupteur est à « off ».

Arrêtez de vous prendre pour des supers héros et de croire que vous êtes invincibles et intouchables.

Vous êtes patron et vous êtes contre le cadenassage ou vous n’avez pas les connaissances nécessaires pour mettre en place une telle procédure?  Vous avez deux solutions au minimum. La première est de vivre avec les remords de ne pas avoir agi si un de vos employés se blesse et la deuxième est de faire appel à une personne qui a les compétences nécessaires pour vous aider à mener à bien un tel projet.

Vous êtes l’employé dont le patron ne veut rien entendre? Vous pouvez refuser d’effectuer une tâche dangereuse et la CSST explique très bien la démarche à suivre.

Sur ce, je souhaite que vous gardiez votre attitude de super héros pour la prochaine Halloween.

 

Tout le monde a un GBS. Certains ne s'en servent pas à sa juste valeur, d'autres en ont un particulièrement développé, mais dans l'ensemble nous pouvons nous y fier sans trop de problèmes.

Tout le monde a un GBS. Certains ne s'en servent pas à sa juste valeur, d'autres en ont un particulièrement développé, mais dans l'ensemble nous pouvons nous y fier sans trop de problèmes.

Pourquoi j'en parle sur un blogue en santé et sécurité au travail? C'est simple. Uniquement en vous fiant à votre jugement, vous trouverez rapidement réponse à la plus grande question en santé et sécurité au travail: est-ce que c'est dangereux? Malgré que ça semble facile à première vue, cette question est la base de tout. Avant même les multiples procédures de travail et règles à respecter, la question de danger doit être résolue.

Quand une situation vous apparaît problématique ou qu'il y a quelque chose qui cloche, il y a généralement un problème. Souvent, vous regardez les gens autour de vous travailler et vous vous dites: "Je ne ferais pas ça comme ça, c'est bien trop dangereux!". Mais au fond, vous ne faites rien. Vous attendez que la solution tombe du ciel.

Avez-vous pensé que si vous suiviez votre jugement, plusieurs situations seraient corrigées et pourraient éviter des accidents? On appelle ça de la Prévention. Il n'est pas nécessaire de connaître l'article du Règlement en santé et sécurité au travail qui s'applique pour s'apercevoir que la situation à un potentiel de risque non négligeable ni d'être une conseillère en santé et sécurité. Vous avez simplement besoin de suivre votre jugement.

Avez-vous confiance en votre jugement? Pouvez-vous faire confiance à votre GBS?

 

En cette journée de St-Valentin, il est question d’amour n’est-ce pas? Qu’est-ce que l’amour vient faire avec la santé et la sécurité au travail? C’est assez simple. Aimez-vous assez les gens qui vous entourent pour leur fournir un monde sécuritaire?

En cette journée de St-Valentin, il est question d’amour n’est-ce pas? Qu’est-ce que l’amour vient faire avec la santé et la sécurité au travail? C’est assez simple. Aimez-vous assez les gens qui vous entourent pour leur fournir un monde sécuritaire?

La santé et sécurité au travail se vit principalement dans les entreprises, mais à la base,  on retrouve les mêmes principes de santé et de sécurité. Dans la vie de tous les jours, de nombreuses situations peuvent représenter un risque pour nous. Par exemple, lorsque je fais des travaux chez moi, cela n’a rien à voir avec une entreprise, je porte mes lunettes lorsque la situation l’exige. Je fais même des entretiens préventifs sur mes outils.

Vous pensez sans doute que je suis conseillère en SST et que c’est normal que je transpose mes connaissances dans mon quotidien. Mais non, je le fais parce que j’ai réalisé que des outils bien entretenus vont durer plus longtemps et ne me lâcheront pas au moment de les utiliser. Je prends grand soin d’utiliser le bon outil pour la bonne tâche. J’avoue que je rappelle souvent ce concept aux travailleurs en entreprise et je peux remarquer que les outils ont vraiment une fonction qui leur est propre. Bien utilisés, permettent de sauver du temps et surtout, ils dureront plus longtemps.

Je crois qu’aujourd’hui, ce que je retiens le plus, c’est qu’il y a un effet bénéfique à prendre soin de ma santé et de ma sécurité quotidiennement : mes travaux avancent rapidement, se font plus facilement et mes outils me serviront encore longtemps. Je pourrai toujours me coucher le soir en me disant que j’ai tout mis en œuvre pour protéger ma famille, ma santé et ma sécurité. Et vous?

La société d’aujourd’hui nous donne plusieurs lignes de conduite. Malheureusement, les habitudes de vie sont difficiles à changer. Il semble que nous aimons nos vielles habitudes. Combien de fois je peux entendre : « Ça fait 25 ans que ça fonctionne comme ça et il est jamais rien arrivé! ».

Depuis plusieurs années, la CSST tente de nous sensibiliser à l’importance de la santé et sécurité au travail ainsi que dans la vie de tous les jours. En tant qu’adultes, nous comprenons les enjeux reliés à de mauvaises pratiques au travail. Même si, parfois les risques identifiés par les inspecteurs nous semblent tirés par les cheveux, nous approuvons dans la majorité des cas.

La société d’aujourd’hui nous donne plusieurs lignes de conduite. Malheureusement, les habitudes de vie sont difficiles à changer. Il semble que nous aimons nos vielles habitudes. Combien de fois je peux entendre : « Ça fait 25 ans que ça fonctionne comme ça et il est jamais rien arrivé! ».

Je suis donc enthousiaste à l’idée que la CSST s’intéresse de plus en plus à nos générations futures, à nos prochains « travailleurs ». Elle nous présente la version améliorée du Défi prévention jeunesse en milieu scolaire proposant désormais un nouveau volet axé sur le monde du travail intitulé Sécurité Premier emploi. De plus, chaque projet accepté peut bénéficier d’une aide financière pouvant atteindre 300 $.

Je souhaite à tous les professeurs et élèves de relever le Défi prévention jeunesse et les remercie de collaborer à l’amélioration de la prévention chez les générations futures.