Depuis quelque temps, dans ma région, on entend parler d’accidents de travail qui surviennent avec des équipements qui ne semblent pas être cadenassés. Les accidents arrivent toujours lors du nettoyage de pièces ou de la maintenance courante.

Depuis quelque temps, dans ma région, on entend parler d’accidents de travail qui surviennent avec des équipements qui ne semblent pas être cadenassés. Les accidents arrivent toujours lors du nettoyage de pièces ou de la maintenance courante.

Dans quelle langue va-t-il falloir le dire pour que les gens le comprennent? Vous n’êtes pas des supers héros, et oui, ça peut vous arriver.

Des accidents comme ceux-là peuvent être évités tellement facilement. Ce n’est pas vrai que c’est beaucoup plus long de cadenasser. Ce n’est pas vrai qu’il est impossible que les pièces se mettent en mouvement si l’interrupteur est à « off ».

Arrêtez de vous prendre pour des supers héros et de croire que vous êtes invincibles et intouchables.

Vous êtes patron et vous êtes contre le cadenassage ou vous n’avez pas les connaissances nécessaires pour mettre en place une telle procédure?  Vous avez deux solutions au minimum. La première est de vivre avec les remords de ne pas avoir agi si un de vos employés se blesse et la deuxième est de faire appel à une personne qui a les compétences nécessaires pour vous aider à mener à bien un tel projet.

Vous êtes l’employé dont le patron ne veut rien entendre? Vous pouvez refuser d’effectuer une tâche dangereuse et la CSST explique très bien la démarche à suivre.

Sur ce, je souhaite que vous gardiez votre attitude de super héros pour la prochaine Halloween.

 

Avez-vous déjà pris le temps de penser aux répercussions d’un accident de travail? Est-ce que seulement votre travail en souffrira ou bien si tout votre entourage sera affecté?

Avez-vous déjà pris le temps de penser aux répercussions d’un accident de travail? Est-ce que seulement votre travail en souffrira ou bien si tout votre entourage sera affecté?

Disons que vous travaillez sur une chaîne d’abattage, par exemple. Tout d’abord, vous êtes victime d’un accident de travail. Vous avez été blessé durant vos fonctions. Vos blessures peuvent occasionner des séquelles permanentes et même la mort. Que ferez-vous si vous ne pouvez plus effectuer vos tâches? Le travail en usine est un travail très exigeant physiquement. Pourrez-vous retrouver vos fonctions? Vous devrez peut-être vous replacer dans un autre métier ou même retourner aux études. Ce qui n’est pas toujours facile après plusieurs années sur le marché du travail.

De plus, sur une chaîne d’abattage, le travail d’équipe est très important. La vitesse du plus lent détermine la rapidité de la chaîne. La personne qui vous remplace n’est peut-être pas aussi rapide que vous; elle aura peut-être besoin de formation. Si votre équipe est payée au rendement, comment vos collègues réagiront-ils? Avez-vous pensé que votre accident a des répercussions sur toutes les personnes de votre milieu de travail? Un collègue de travail est souvent un ami. Voir un ami subir un accident est très difficile pour une personne. Vos collègues peuvent donc devenir craintifs au travail et éprouver un grand niveau de stress.

Finalement, à la maison, votre conjoint ou votre conjointe devra pallier le vide que vous laissez dans les tâches ménagères en plus de devoir vous aider. Qui ira chercher les enfants à la garderie? Qui fera l’épicerie? Qui conduira les enfants à la natation? Arrêtez-vous un instant pour penser à l’organisation de la vie familiale. Une personne confrontée à un accident de travail devra réorganiser sa vie, celle de son conjoint ou de sa conjointe ainsi que celle de ses enfants. Cela, sans parler des écarts financiers à combler.

Alors, de grâce, pensez prévention! Utilisez les outils et documents mis à votre disposition, et lorsque vous désirez prendre un raccourci mettant votre intégrité physique en danger, gardez en tête tous les impacts du geste que vous vous apprêtez à poser.